De tous temps j'ai su que j'aimerai la Bretagne.
Il y a quelque chose d'indéfinissable dans ce petit bout de terre qui m'attire et me fascine. Son insularité imaginaire, la rudesse de ses habitants ou la beauté déchiquetée de ses côtes.
Un petit quelque chose qui me rappelle ma terre natale. Loin de la foule estivale, tout au bord de ses plages blanches, de son eau froide, entre ses averses et la force de son vent d'ouest, dans le goût salé des fruits de la mer j'ai retrouvé ce que j'imaginais...

Puis il y a eu Alain... L'homme, l'artiste, le chanteur. Les vieilles charrues et les places vendues trop vite.... pour mettre un bémol sur cette page presque parfaite...

Alors à moi d'imaginer ce que cela aurait pu être... S' il y a avait eu cela en plus...

GetAttachment

Photo de presse Juillet 2010

J'écoutais, dans le train qui me ramenait dans l'est, cette chanson de JL. Aubert

" On aime(Je ne sais pas mettre de lecteur Deezer)  On n'invente pas un sentiment, même si on veut faire autrement.

Moi, j'ai toujours su que j'aimerai la Bretagne.