(Attention cette note est un peu longue !! Mais j'ai mis une image pour illustrer… ;-) )

 

Le 28 mai c'est la fête des voisins !!!!

 

Et quand j'entends , lis ou écris le mot "voisin" ben moi tout de suite s'affiche dans mon esprit l'image de celui du 3ème (yeux roulants)...

Je me demande bien s'il va saisir cette occasion pour faire un nouveau "coup"...

Parce que...

Le coup du "j'aime m'amuser"1, c'est fait…

Le coup de" la synthèse"2 , c'est fait aussi…

Il m'a même fait le coup de "la roue de secours à vendre"3 le gars !

Hihi

Peut être me réserve-t-il le coup des fleurs ??? :p

 

fleurs

 

1 ) "Le j'aime m'amuser" fût la première technique non aboutie dudit voisin. Profitant d'un moment de faiblesse après mon affreux cambriolage, il saisit l'occasion pour monter jusqu'au 6ème étage me rendre une visite afin de parler "assurance"…De l'assurance justement il n'en manqua pas puisque, notant l'absence de présence masculine en ma demeure, il me dit qu'il aimait s'amuser…je lui répondis que moi aussi …sauf que, le trouvant subitement un peu trop "entreprenant" je compris tout à coup que nous ne parlions pas du même amusement (yeux roulants…)…C'est alors que je le congédiais poliment lui disant que je le recontacterais ultérieurement ...


2) "La synthèse" fût la deuxième approche du quidam. Un jour que Champ' me rendait visite, nous prîmes l'ascenseur avec le monsieur du 3ème…L'épisode du "j'aime m'amuser" encore présent dans mon esprit, mes joues s'empourprèrent aussitôt les portes refermées. Tout à coup le jeune homme me demanda si je pouvais corriger sa synthèse parce qu'il passait un concours et qu'il avait quitté l'école depuis longtemps (ben voyons !)…Champ' (qui avait été trèèssss amusée par la technique n°1) répondit pour moi ce jour-là un beau OUI franc et massif en lui disant que j'étais "très synthèse" moi ! (ce qui me laissa sans voix) Hihi ... N'empêche que le lundi suivant je passais franco devant lui sur le parking refusant de m'arrêter sur mon emplacement pour me garer de peur qu'il ne me relance pour sa synthèse (parce qu'on ne me la fait pas à moi !)…Je pensais que ce jour-là il avait compris le message…D'ailleurs j'appris plus tard qu'il avait laissé tomber le concours (comme par hasard !)...


3) "La roue de secours"…Alors que je relevais le courrier de ma BAL (qui était vide ce jour-là) , quelle ne fût pas ma surprise de trouver à deux pas de moi le voisin qui, lui aussi , relevait son courrier (comme par hasard encore)…Pensant que nous avions probablement un point commun, le jeune homme s'enhardit à me poser la question suivante :" Bonjour voisine, je vends une roue de secours et je me demandais si vous étiez intéressée…". Mon sourcil se releva montrant un certain étonnement…"Heu j'ai tout ce qu'il faut moi question roue de secours" lui répondis-je d'un air entendu lui faisant comprendre que je le voyais venir avec ses gros sabots ….Mais il ne s'arrêta pas là ! Il me demanda d'en faire part autour de moi et de le tenir informé si toutefois sa roue de secours intéressait une de mes connaissances…C'est alors qu'il ajouta un "Vous savez où j'habite.." suivi d'un clin d'œil….

 

Hum hum…(yeux méga roulants) vous en pensez-quoi vous des techniques d'approche ce voisin du 3ème ???

 

;-)