La dame a freiné dans un grand bruit de roues...
juste avant la marque jaune pile devant moi...
J'ai tendu la main et j'ai retenu par le bras le petit garçon qui s'était, imprudemment, avancé sans regarder.
De sa vitre ouverte elle a crié d'une voix brûlante :

" Mais vous pouvez faire attention!! tenez le votre gosse !! Non mais je rêve... Vous vous croyez où..."

Elle criait parce qu'elle avait eu peur mais je l'ai trouvé bien imprudente
Il faut savoir garder son calme en public par les temps qui courent...
Les autres traversants , prompts à prendre le partie de cette automobiliste venue faire ses soldes tranquillement et qui voyait un gniard débouler devant son automobile, nous regardaient silencieusement réprobateurs.
Le petit garçon qui avait eu peur lui aussi se cramponnait à moi... Il avait les cheveux et les yeux noirs andalous.
La dame a démarré, s'est éloignée outrée.
J'ai regardé l'impudent...
Ben alors mon petit gars, tu allais où comme ça... Elle est où ta maman...
Une petite dame arrivait vers nous en pressant le pas
Elle prit le petit garçon par la main en me croissant d'aussi haut qu'elle était grande.
Ils s'en allèrent prestement  pendant qu'elle lui donnait ce si précieux conseil pour que je l'entende aussi :

Je t'ai déjà dit mille fois que tu ne dois pas parler aux étrangers

L'étrangère a poursuivi sa route, une boule dans la gorge. Elle venait de se faire enguirlander mais avait retenu  à l'extrême limite de la ligne jaune un petit garçon qu'elle ne connaissait pas.